SE CONNECTER
Merci de saisir votre Login et Mot de passe.
COLOMBIE
CO_Cafe2.jpg

A propos

Ce pays du nord de l'amérique Latine possède des richesses culturelles et naturelles très variées ainsi qu'une grande variété de climats : tropical sur la côte Caraïbes et tempéré sur la partie andine. La saison sèche s’étend de novembre à mars. Le températures peuvent être fraiches voire froides sur les Andes pendant l’hiver de juin à septembre.
 
Entourée par les Andes, Bogota vit actuellement le boom économique de la Colombie. C’est une ville pour découvrir la partie ancienne, autour du quartier de la Candelaria et du Centro, mais également pour se promener dans la Zona Norte où restaurants et bars branchés et des immenses centres commerciaux composent l’âme contemporaine de la capitale.
Parmi les nombreux attraits de la capitale, les plus emblématiques sont certainements les suivants :
Le quartier historique de la Candelaria – pour admirer demeures coloniales et républicaines très bien restaurées. Les églises de la Virgen del Carmen et de San Agustin méritent la visite.
La place Bolivar – cœur historique et emblématique de la ville où se dressent la Cathédrale et la Chapelle del Sagrario, bijou baroque richement décoré. Sur la grande esplanade, toujours animée, la population de Bogota se donne rendez-vous à l’heure du déjeuner…
Le musée d’Art sacré idéalement installé dans l’ancien couvent de Santa Clara.
Le musée Botero installé dans une demeure républicaine abrite une importante collection d’œuvres du célèbre peintre colombien.
Le musée de l’Or – la visite incontournable de Bogota. Il s’agit du plus précieux musée consacré aux bijoux et objets rituels en or précolombiens de l’Amérique latine. Plus de 30 000 pièces exposées dans les règles de l’art après la restauration du musée. Il vaut mieux éviter les visites les dimanches à cause des fortes affluences.
La Vierge de Monserrate – situé sur une montagne andine (à 3 000m d’altitude), l’église consacrée à la Vierge est un lieu de haut pèlerinage. Le sanctuaire est accessible par funiculaire et offre une vue totale sur la ville.
La Zona Rosa (Zona Norte) – une promenade dans la Zona T entièrement piétonne pour rencontrer les colombiens dans les bars et restaurants ou en train de faire leur shopping… Une promenade en vélo est toujours possible notamment les dimanches quand les rues principales du centre deviennent le paradis des cyclistes. Le vélo, rappelons-le, est une passion nationale en Colombie.
 
Au départ de Bogota, il est possible de rayonner à la découverte de la région andine, très verdoyante et ponctuée de lacs. Les routes sont de très bonne qualité et trois lieux sont à ne pas manquer :
Zipaquira – petite ville de province à une heure de Bogota, aujourd’hui célèbre pour le monument appelée la « Cathédrale de sel », ex-voto construit dans les années 50 par des mineurs pour remercier un miracle de la Vierge. Il s’agit d’une mine de sel qui n’est plus en activité et dont les galeries ont été transformées en chapelles chacune racontant un moment de la passion du Christ. La Cathédrale a été magnifiquement illuminée par Philips.
Tunja et sa Cathédrale, construite au XVIe siècle dans un style dans un style qui mélange Renaissance et Mudéjar (arabo-andalou).
Villa de Leyva,la plus belle ville coloniale de la Colombie enchante par ses demeures blanches, ses rues pavées et ses monuments religieux. Ville d’histoire, ville de séjour, la cité coloniale conserve son patrimoine architectural presque intact depuis le XVIIIe siècle.
C’est l’ancien lieu de villégiature des nobles et des riches familles de Bogota attirés par la beauté des paysages andins et le climat. Villa de Leyva se visite à pied et le meilleur point de départ est la Plaza Mayor, immense place (14 000m²) où se dresse l’église Paroquial. Tous les samedis a lieu un petit marché dans la ville.
 
A l’ouest de la Colombie et à une heure par vol de Bogota, se situe la Zona cafetera, la région des plantations du café ponctuée de villages pittoresques et entourée d’une magnifique Nature sauvage et préservée. Cette région fait partie du patrimoine de l’Unesco et reste l’unique lieu de l’Amérique latine où il est possible de visiter des plantations de café.
La ville possède également un musée consacré à la culture Quimbaya. C’est le point de départ idéal pour réaliser des voyages axés sur l’écotourisme vu les beaux parcs facilement accessibles. Depuis 1850 cette région appelée Antioquia a été consacrée à la plantation de café colombien. Des petits villages ont été fondés dans la région pour héberger les cultivateurs des plantations proches comme par exemple le charmant Salento, à environ 3O minutes d’Armenia. Les maisons y sont typiques et colorées et on peut y goûter de très bons cafés de la région. Nombreuses plantations ouvrent leurs portes pour une visite technique. Toutefois la Fédération des Producteurs de Café de Colombie a créé le Parc National de Café où le visiteur peut découvrir tout le processus de production, de la cueillette des grains à la torréfaction des grains.
 
La Colombie est aussi un pays Caribéen avec une culture bien tranchée. Classée au patrimoine de l’humanité de l’Unesco, Carthagène est la « séduction incarnée » ! Il est nécessaire de rester au moins 3 jours complets pour visiter les beautés de la citadelle, vivre l’ambiance festive des rues et des places et plonger dans son riche passé historique. Le site où Carthagène a été construite est déjà fabuleux : la mer des Caraîbes, ponctuée de petites îles paradisiaques, est omniprésente et encercle plusieurs langues de terre où la ville s’étend. Fondée au XVIe siècle et enrichie par le trafic d’esclaves Noirs, la ville a connu un développement économique et culturel jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Plusieurs fois attaquée par les pirates et des corsaires, Carthagène a été fortifiée et entourée de remparts ce qui a aidé à la préservation de son patrimoine.
 
Plus au Sud, la zone Andine possède un véritable joyau archéologique que l'on atteint après un périple de plus de 10 heures de bus : San Augustin. Classé dans le patrimoine de l’humanité depuis 1995 le site s’étend sur les montagnes andines de basse altitude couvertes d’une épaisse végétation. D’après les études archéologiques, le site est composé de tumuli funéraires imposants et le peuple qui les a bâti reste inconnu. A pied ou à cheval, la visite du site exige un long temps de marche dans un décor impressionnant : sur des immenses plateformes construites sur le flanc des montagnes se dressent des statues en granit qui peuvent atteindre plus de 2m de haut. Il est indispensable de visiter le musée archéologique à l’entrée du parc pour comprendre un peu plus sur la civilisation qui a vécu dans cette région. Le site est composé de plusieurs endroits sacrés : les mesitas, le bois des statues, la colline de Lavapatas et la fontaine de Lavapatas, ruisseau consacré à des bains rituels.
 
Vous souhaitez plus d'informations sur la Colombie ? Consultez le site de notre partenaire Visit-Latin-America