SE CONNECTER
Merci de saisir votre Login et Mot de passe.
EQUATEUR
EC_Quilotoa1.jpg

A propos

 
L'Équateur comporte 4 grandes régions, aux climats contrastés. Climat tempéré et humide dans la partie andine avec de grands écarts de température. Il peut faire très frais voire froid surtout le soir. Pensez à apporter des vêtements chauds. La côte Pacifique bénéficie d’un climat tropical. Climat chaud et humide dans la partie amazonienne.

QUITO ET SES ENVIRONS
Quito, capitale et porte d'entrée du pays est une rayonnante cité coloniale classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Des couvents, des églises, des demeures historiques nous plongent dans l’admirable style flamboyant de l’ « école baroque de Quito », un mélange d’art religieux espagnol et indigène. La ville offre des vues superbes sur les montagnes qui l’entourent.
Otavalo, au Nord de Quito, est la première étape de la découverte du monde indigène de l’Equateur où l’un des marchés Indigènes les plus importants de l’Amérique latine a lieu tous les jours. C’est le point de départ pour découvrir un chapelet de petits villages qui séduisent le voyageur amateur de traditions populaires ainsi que de très beaux sites naturels comme le Lac de San Pablo dominé par le volcan Imbabura qui s’élève à plus de 4600 mètres.
La région ofre un large panel de merveilles naturelles comme le Parc National de Cotopaxi. Il est situé au Sud de Quito, promenade ou trek dans ce parc qui entoure le volcan Cotopaxi, un géant de près de 5900 mètres, permettent d’admirer des paysages andins d’une beauté à couper le souffle.
A voir également le petit village andin de Papallacta, réputé pour ses piscines naturelles d’eaux thermales et la ville de Mindo encaissée au fond d'une vallée et point de départ de nombreuses excursions d'observation des oiseaux.
 
L'AMAZONIE ÉQUATORIENNE
Au départ de Quito, 7 heures sont nécessaires pour accéder à la vaste plaine amazonienne traversée par le fleuve Napo. Tout au long de la route, on observera le changement magique de la végétation passant des Andes jusqu’à la forêt tropicale.
De Misuahualli, petit port sur le fleuve Napo, le départ se fait en pirogue à moteur ou en petit bateau à travers la jungle jusqu’à l’un des lodges blottis dans l’épaisse végétation. L’Amazonie équatorienne a une valeur inestimable pour le voyageur admirateur de la nature. Il est possible de la découvrir que ce soit à pied ou en pirogue. De nombreuses excursions sont proposées aux voyageurs : découverte d’une faune et d’une flore étonnantes, rencontre avec des communautés indigènes… Elle est facile à découvrir car les sentiers dans la forêt et les cours d’eau sont plus accessibles. Et cela sans perdre de la qualité de la découverte car la faune et la flore sont riches et étonnantes.
Il est possible aussi de réaliser des visites chez les communautés indigènes locales qui gardent encore leurs traditions séculaires. La meilleure façon de découvrir cette partie de l’Amazonie est sans doute en passant quelques nuits dans des lodges qui disposent des guides forestiers experts de la région. De là, on pourra réaliser plusieurs excursions à pied ou en pirogue pour entrer dans le monde amazonien. Notament vers Banos, porte de communication entre le monde andin et l’Amazonie. C’est un passage incontournable, située face à l’Amazonie, au milieu de montagnes couvertes d’une végétation exubérante et qui cachent de magnifiques cascades et des piscines naturelles d’eaux thermales. C’est un véritable sanctuaire de la nature.

LES ANDES ÉQUATORIENNES
Du Nord au Sud, de Quito a` Cuenca s’étend un large plateau, entre 2 000 et 3 000 mètres d’altitude, entoure´ de nombreux volcans, éteints ou en activité´, qui sont autant d’objectifs, comme l’Imbabura, 4 560 mètres, et l’Illiniza, 5 126 mètres. La`, des haciendas ancestrales, transformées en hôtels de luxe, accueillent les visiteurs. Ces demeures, construites par des conquistadors ou leurs descendants, renferment une partie de l’histoire de l’Équateur. Tableaux, mobilier, décoration, tout renvoie a` la vie que menaient ici les grandes familles venues d’Espagne a` partir du XVIe siècle. Humboldt a appelé ces vallées immenses entourées de montagnes, « l’avenue des volcans ».
La ville de Riobamba nichée au sommet des Andes conserve un bel ensemble d’architecture dans le style républicain (fin XIXe). De Riobamba il est possible de prendre le « train des Andes » et de grimper dans les montagnes andines à plus de 3 000 m d’altitude jusqu’au « nez du Diable » puis descendre jusqu’à Cuenca. Paysages de montagnes inoubliables !
Avant l’arrivée à Cuenca, une surprise attend le voyageur à Ingapirca où l’unique vestige Inca se dresse au milieu du paysage andin. Les archéologues ne savent pas encore très bien si les ruines d’Ingapirca ont appartenu à un temple ou à une forteresse. A 2 000m d’altitude, la ville séduit grâce à son patrimoine architectural où le style italien du XIXe et le style colonial se mélangent harmonieusement. Ville culturelle par excellence, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité, Cuenca possède un important musée consacré à l’archéologie, le musée des Cultures aborigènes. A visiter également le marché aux fleurs qui se tient sur la petite place de Carmen non loin de l’église El Carmen de la Asunción. Il est possible également de visiter des ateliers qui fabriquent de délicats chapeaux de paille, appelés « Panama » dont seulement la région de Cuenca a le secret de leur confection… La flânerie dans les rues et les places de Cuenca est vivement conseillée tellement la cité regorge d’un charme irrésistible.
 
GUYAQUIL ET L'ARCHIPEL DES GALAPAGOS
Principal port du pays, Guayaquil garde intactes ses influences africaines et montre un Equateur coloré et tropical. Dans les sites à voir, il faut aller se balader sur le Malecon 2000, une promenade particulièrement bien réussie en bordure du fleuve avec des jardins publics, ainsi que le vieux quartier typique et bariolé de Las Peñas. Guayaquil est le point de départ idéal pour aller visiter les incontournables Galapagos !
Ces îles au large de l’Equateur ne cessent de fasciner l’humanité. Posées au milieu du Pacifique, une vingtaine d’îles principales abritent une faune aussi riche qu’insolite. Animaux terrestres et marins venus des quatre coins du monde auxquels s’ajoutent les espèces endémiques, ont trouvé dans l’archipel un habitat idéal ! La nature a façonné des paysages impressionnants : volcans et lagunes ; plages et rochers ; déserts et végétation tropicale… Ce paradis devenu parc national et classé au Patrimoine de l’Humanité est sans conteste l’une des plus riches destinations à découvrir en Amérique Latine, et aussi l’une des plus protégées, grâce à une politique de tourisme responsable qui protège ces écosystèmes si fragiles.
 
Vous souhaitez plus d'informations sur cette belle destination ? Consultez le site de notre partenaire Visit-Latin-America